Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/33/d411990001/htdocs/spip/config/ecran_securite.php on line 283
Kawasaki Z750 S 2005 - Ian’s Web Page

Kawasaki Z750 S 2005

lundi 17 octobre 2005
par  Yann
popularité : 3%

 Kawasaki Z750S


Rodage et Premières impressions

Ca y est 800km au compteur de cette belle moto. J’ai donc commencé par apprivoiser la bête lors des 100 premiers kilomètres effectués à la vitesse de 85/90 km/h, rodage oblige.

Les premières sensations sont géniales, la moto paraît vraiment légère malgré ses 200kg. Même à basse vitesse, elle est facile à mener.

Le moteur est une merveille dans les bas régimes pour moi qui vient du trail avec un gros mono. C’est souple et onctueux à partir de 1500/2000 tr/min. Je commence donc à faire de petites pointes comme indiqué dans ce dossier « rodage ». Et là, par rapport au 42CH du trail, il n’y a pas photos, on sent bien les 100 chevaux de la bête qu’il va falloir maîtriser.

Par contre la selle est une vrai planche de bois, et au bout de 50km, cela devient intenable. J’espère que les selles « confort » existent.

La bulle protège bien jusqu’aux vitesses autorisées, au delà on sent bien le vent...

Les suspensions sont assez dures et on sent vraiment bien les raccords de route. De même si vous passez sur un dos d’âne, il vaut mieux le faire à basse vitesse sous peine d’être désarçonner par votre monture.

La position de conduite est assez droite, ce qui me convient bien car cela ressemble à la position de conduite de mon 600XTE. On est pas trop basculer vers l’avant ce qui fait que les avant-bras ne souffrent pas trop. Etant monté sur un 650SV ou la position est carrément radicale sur les avant bras, dans le cas de la Z750 on est bien en présence d’un roadster à gros cœur.

Deux sites à consulter absolument :


1000 kilomètres et remarques

Ca y est les 1000 kilomètres sont dépassés. Je vais donc songer à me rapprocher de mon concessionnaire pour la révision.

Pour le rodage j’ai suivi ce qui est indiqué à l’adresse suivante http://www.z-750.net/pages/19.html. Je commence donc à essorer progressivement la poignée. Les sensations sont géniales mais il faut être très prudent tout de même, le passage de 42ch à 100ch n’est pas une mince affaire. On sent vraiment que la moto est puissante. Je ne suis pas pour l’instant encore monté au dessus de 8000tr/min. Et cela envoie déjà pas mal.

Encore quelques petites remarques à l’utilisation de cette motos :

  • J’ai fait monté des patins de protections, mais d’après différents témoignages ils ne protègent que le radiateur, bloc moteur et le réservoir. En cas de chute les carters sont sérieusement rayés.
  • J’ai eu aussi la joie de rouler sous la pluie et sur petite route de campagne. La moralité de cette histoire est qu’un lèche-roue est indispensable pour diminuer les projections sur la suspension et l’arrière de la moto. J’ai même eu des projections sur l’emplacement passager de la selle.
  • Ne jamais béquiller la moto même dans une très faible descente. J’ai failli la mettre par terre de cette manière lors d’un graissage. Ce qui m’ammène au dernier point
  • il faut à tout prix investir dans une béquille d’atelier pour réaliser la maintenance régulière de la moto (graissage, tension de chaine...). Béquille Micron,Kit complet KettenMax
  • L’utilisation de pétrole désaromatisé (2€90 le litre) pour le nettoyage et le dégraissage de la chaîne est une pure merveille. Un coup de chiffon imbibé sur les jantes, et elles sont comme neuves.
  • pour le nettoyage de la chaîne, un produit spécifique comme le KettenMaxx apporte beaucoup à la longévité de la transmission.

Révisions des 1000 km (faite à 1250 km :)

Un petit passage chez mon concessionnaire (pour voir ce que j’en pense) un samedi matin, pour faire la révision des 1000 kms, qui normalement signifie la quasi-fin du rodage.

Cette révision a duré moins d’une heure, et m’a couté 54,19€. D’après ce que j’ai pu voir sur les forum, ce prix est tout à fait raisonnable.

Lorsque j’ai amené la moto, le mécano m’a même demandé s’il fallait la passé en « full ».

J’ai décliné l’offre sympathique, car pour gagner quelques 6 ch, je mets à mal mon contrat d’assurance en cas de pépin.

et Maintenant.....

PNG - 25 ko

Ben oui la révision est faite, on peut commencer à vraiment se faite plaisir en augmentant de 1000 tr/min tout les 100 km.

Je dois dire que les accélérations sont impressionnantes.


Carnet de bord à 3000km

Et oui, déjà 3000km avec cette belle Z750S. Comme vous pouvez le constater, j’ai roulé quasiment tout l’hiver (achetée neuve en octobre 2005). J’habite à coté de Metz et cette année l’hiver ne nous a pas épargné. Il a fait froid et assez mauvais temps (Neige, pluie, brouillard givrant). Au plus froid, j’ai roulé par -9°C. Je peux vous dire que même bien habillé, les 30 kilomètres qui me séparent du boulot semble très long pour le bout des doigts.

Je n’ai pas trouvé de solution convaincante pour avoir les doigts au chaud. Les sous-gants n’ont quasiment pas d’effet (25€ pour rien). Si l’on ne veut pas avoir froid, il faut rouler à 60km/h. Par contre dès que l’on dépasse la vitesse autorisée, le froid relatif se fait ressentir rapidement. Par contre, pour le reste du corps, mon blouson Macadam (Farhenheit) et mes bottes Oxtar Matrix GTX (achetée en soldes 129€) sont vraiment très efficaces. Ces dernières ont même l’avantage de se faire oublier (je les porte toutes la journée).

Passons maintenant à la moto. J’ai du faire un petit complément d’huile juste après la vidange des 1000, car je trouvais le niveau un peu bas mais rien de grave. Ma moto dort dans un garage non chauffé, et la température est descendue jusque -7°C et même après une semaine sans tourner, elle n’a jamais eu aucun mal à démarrer.

Par contre en ce qui concerne le reste de la moto, j’ai quelques remarques négatives :

  • Tout d’abord, l’absence de passage de roue à l’arrière (qui est présent sur la version N) fait que la moto est constamment salie par les projections. Mais ce n’est pas le plus grave. A cause de son absence, l’amortisseur arrière est en première ligne face aux eclaboussures salées de nos routes desenneigées. Résultat, il est déjà piqué de rouille, ainsi que les cale-pieds.
  • De l’eau remonte dans le coffre de selle, ou d’ailleurs j’ai tout juste la place pour une bombe anti-crevaison :-(
  • Les vibrations entre 5500 et 6500 tr/min sont de plus en plus présentent
  • La frein arrière ressemble plus à un ralentisseur qu’à un vrai frein
  • La selle est toujours aussi dure

Pour le reste, le moteur est toujours aussi envoutant. Je me suis d’ailleurs fait surprendre par la coupure à 11500 tr/min... ça fait drôle...


Carnet de bord à 6000km

Ca y est, 6000 km ce weekend. Après une aller-retour Metz-Valenciennes (700km en 2 jours), les 6000km sont dépassés.

C’était mon premier vrai long trajet en solo sur cette moto. Le trajet s’est fait exclusivement sur autoroute. L’autonomie de 250km, oblige à faire des pauses pour faire le plein de la moto. Mais elles sont les bienvenues, car si l’on voyage aux vitesses autorisées, on est en plein dans le régime moteur qui donne un maximum de vibrations. La position assez droite imposée par la version S, permet de voyager sans mal de dos ni mal de bras. Seule la selle trop dure à mon goût empêche d’avaler trop de kilomètres d’un coup.

La bulle protège très bien (vent et surtout insectes en cette période de printemps).

A mon avis le pneu arrière d’origine BT012 est trop tendre pour l’autoroute, car à la suite des 350km aller, il avait pris une sérieuse usure (il faut dire que le revêtement de nos autoroutes française est très abrasif).

PNG - 196.3 ko
Moto chargée pour le trajet

Afin de transporter quelques affaires supplémentaires (en plus de la sacoche de réservoir), j’ai acheté chez MotoExpert pour la modique somme de 5.50€ une filet elastique pour permettre d’arrimer un sac de sport sur la place passager.

PNG - 367 ko
Filet pour le siège arrière
Ce filet elastique permet d’arrimer un sac sur le siège pasager

Rien à dire, le sac n’a pas bougé pendant le trajet. Mais il ne faut pas trop le charger tout de même.


Carnet de bord à 6300km = Révision des 6000km

Suite à mon long trajet sur valenciennes, j’ai pris rendez-vous pour la révision des 6000km. Elle m’a couté dans les 100€ (98,64€ pour être précis) toujours chez JetMoto sur la ZAC d’Augny près de Metz. Le tout a duré moins de 2 heures refroidissement de la machine compris.


Carnet de bord à 7000km = AiE première panne

Hier (08/06/2006) j’arrive presque au boulot, et le voyant de pression d’huile se met à légèrement à clignoter, pour rester allumer quelques instants plus tard.

Arrêt de la machine, puis contrôle des niveaux qui sont tous ok.

J’hésite... la bécane est sous garantie (9 mois) et sort de révision (6000km), j’appelle KAWA (Jet Moto). D’après eux, il se peut que ce soit de l’humidité sur le capteur de pression d’huile (comme sur les ZX10-R). Il me donne un truc pour voir si la pompe fonctionne : au démarage le niveau doit baisser assez fortement (visible par la lumière à droite). Je contrôle c’est ok, je peux donc me rendre chez eux dans l’après midi.

La bas, contrôle des connexions du manomètre de pression d’huile, puis changement de ce dernier et toujours rien à faire, le voyant reste allumé.

Après un rapide essai de la machine par le mécano, il s’aperçoit que le voyant s’éteint presque lors des freinages et se rallume lors des accélérations.

Ne sachant pas trop quoi faire, il garde ma bécane le temps de consulter KAWA france sur ce pb.

Voila il fait beau, et j’ai plus de bécane.... c’est naze... :-(

Suite de l’affaire, après avoir pris contact avec KAWA france ; il s’avère qu’il s’agirait une bille qui transmet la pression au mano qui resterait bloquée. ce qui explique l’allumage du voyant.

Le problème semble connu sur certains quads de la marque.

Normalement rien de grave coté lubrification puisque la pompe a toujours fonctionné.

Après une semaine d’immobilisation chez le concessionnaire, je récupère ma Z750. La pièce mise en cause a été changée (bien qu’elle ne montre aucun signe de grippage ou de défaut). La moto démarre et le voyant reste éteint.

Malheureusement, après 35 kilomètres, cela recommence, clignotement puis allumage du voyant de pression d’huile.

Je l’amène de nouveau demain chez le concessionnaire !!! J’espère une moto de remplacement car cela devient agaçant.

Suite de l’affaire : Bon, ben j’ai troqué ma z750s contre un bon vieux 500GPZ.... ben au moins là j’ai pas de pb de voyant .... y’en a pas sur les motos agricoles.

Le concess m’a prêté cette moto le temps de réparer la mienne... normalement demain midi.

D’après KAWA (Bis) cela viendrait du circuit electrique.

La suite de l’histoire que n’est toujours pas finie...

14h, chez kawa (jet moto), j’arrive pour récupérer ma Z. Le mécano me dit que c’est juste un mauvais contact sur le bornier du bloc tableau de bord. Tout est ok.

Je repars, content, mais pas pour longtemps, j’fais 2 bornes, et j’entends comme une vibration bizarre quand j’arrive à 4000tr/min... je jette un oeil de plus près, et je vois qu’il manque un patin de caoutchouc sous la bulle. Je refais un saut chez Kawa.

Remise en place du patin (qui était encore sur l’établi).

Je repars sur Metz.... mais toujours cet espèce de vibration à 4000 tr/min... merde ils ont mal remonté la bulle ?

je finis donc ma journée de boulot et reprends la route du retour.... et là à un feu rebelote... voyant de pression d’huile allumé....

Ras le bol, je refile chez kawa, .... toujours vibrations, voyant allumé et là encore mieux juste avant d’arriver, plus de clignotant.

j’arrive chez Kawa, le mécano est décomposé... il en perd ses durites.... rapide dignostic pour les clignos, un fusible de 10A a cramé !!!! heu les vibrations c’étaient pas des étincelles par hasard !!!!

du coup, il va surement changer le faisceau electrique.... j’attends de ses nouvelles, car il se faisait tard et lui aussi a une vie de famille...

du coup me revoilà avec mon twin poussif !!!!!

La suite de l’histoire

Après essai de mon bloc compteur sur un autre ZS, il est fonctionnel... du coup le faisceau electrique est mis en cause...

passage sous garantie... faisceau arrivé hier matin... il faut le monter....

j’attends de leurs nouvelles...

arglll déjà un mois d’immo... c’est vraiement pas cool...

Voici les nouvelles : le faisceau vient d’être monté.... et ya plus de démarreur .....

je dois attendre mardi pour qu’ils appellent chez KAWA.....

Le mardi suivant, je me rend chez le concess (Jet Moto), et je vois la personne qui m’a vendu la moto. Après discussion, il accepte en geste commercial de me monter un garde-boue Ermax et je garde encore le GPZ le temps que les réparations soient terminées.

En fait il s’agit du boîtier de fusible qui lui aussi a pris un coup.

Changement de ce dernier, et la tout fonctionne.

Le samedi suivant, je reprend ma moto, avant de partir je règle l’heure.... le bloc compteur bouge dans tous les sens... il manque les deux vis de fixation.

Je repars... 500m plus loin... toujours ces vibrations dans le bloc compteur... je retourne chez Jet... il manque 2 clips de fixation sur les plastiques qui entourent les compteurs.

Les vibrations sont toujours là... malgré la pose d’une mousse. En repartant je m’aperçois qu’il manque un des patins en caoutchouc qui empêchent les plastiques de se toucher.

PNG - 561.4 ko
Patin de caoutchouc

Arrivé chez moi (le voyant ne s’est pas allumé), je fais le tour de la bécane et je découvre dans l’ordre :

  • la cosse du contact de point mort s’est débranché avec les vibrations (démontage/remontage a ouvert la cosse et du coup elle ne tenait plus bien)
  • le cable de retenue sous la selle n’a pas été remonté
    PNG - 744.8 ko
    Cable de retenue non fixé

Bon d’accord, ils sont pressés, c’est le début des vacances... mais bon du coup je dois encore y repasser.


Carnet de bord à 8500km = Changement pneu arrière

Depuis le changement de faisceau électrique,plus aucun soucis... heureusement vous me direz. Je viens donc de changer mon pneu arrière après 8500km... il était vraiment au bout. J’ai opté pour un michelin Pilot en promo.


Carnet de bord à 9200km = Vibration tête de fourche

Depuis une cinquantaine de kilomètres j’ai une désagréable vibration à certains régimes moteurs. Après quelques recherches, je décide de démonter les platiques de la tête de fourche.

C’est assez simple, quelques clips et vis à enlever. On commence par enlever la bulle, puis les 2 caches latéraux (1 clips + 1 vis) ensuite on enlève l’entourage du compteur.

Voilà c’est à nu. Surprise, le compteur bouge bizarrement et les 2 silent-blocks supérieurs ne semblent pas remplir leurs offices. Normal, il manque les rondelles qui rattrappent le jeu !!!

Je remets des rondelles équivalentes, c’est bon,le bloc compteur est bien amorti.

Malheureusement les vibrations ne sont pas completement partient. Je fais quelques tests et m’aperçois que sur le coté gauche de la tête de fourche, au raccord entre le carénage bleu (couleur moto) et le support de la bulle (noir), il y a un petit jeu non amorti (en gros quand je tapotte dessus, ça fait TicTicTic !!!).

Je regarde à l’intérieur et m’aperçois que la vis qui réalise le maintien des deux parties s’est dévissée.

Un coup de tournevis, plus loin, puis aucunes vibrations.

En gros j’ai mis 1 heure (démontage/remontage et test). Je suis pas un rapide, mais je n’ai rien cassé.


Carnet de bord à 12000km = RAS

Rien à signaler de puisles 9000km. La moto fonctionne à merveille. Mais, il est temps de changer le pneu (Bridgestone BT21) avant et faire la révision des 12000km. La note est un peu salée (370€ avec la pneu) mais tout est ok.


Carnet de bord à 15000km = Toujours RAS

La moto se bonifie avec l’âge :-). Je roule, je roule et tout est ok. Il faut quand même que je pense à chager mon pneu arrière qui donne des signes de faiblesse. J’opte pour un Bridgestone BT21 afin d’avoir la même monte avant / arrière. Et la le tenue de route change du tout au tout. La moto est super stable et semble vraiment accrocher la route.


Carnet de bord à 16000km = Toujours RAS

Je n’arrive pas à vendre ma moto. Du coup je roule. La garantie arrive à sa fin. Plus aucun soucis avec cette belle monture.


Carnet de bord à 17000km = Elle est sale ;-)

WeekEnd dernier chargé. Samedi, opération motard d’un jour avec la FFMC57. Le dimanche balade de 350 bornes dans les vosges. Rien de particulier à signaler à part la révision des 18000km qui approche. Toujours pas d’acheteur ;-).


Carnet de bord à 18000km = RAS et Révision

Bon ben toujours rien à dire sur cette moto. Vraiment une bonne monture. Je me demande pourquoi je voulais la changer : ah si les sirènes anglo-saxonnes à 3 pattes ;-). Mais ça aussi ça a changé, maintenant je serais plus roadster Vtwin américain avec une courroie et le réservoir dans le cadre.

Voilà, je n’ai pas trouvé d’acheteur pour cette belle Z750S. Ou plutôt si, mais il aurait fallu que je la donne. Le marché de l’occasion est dur, très dur. Je garde donc ma monture. Ça y est 18000, il faut vraiment que je fasse la révision. C’est une révision intermédiaire, et comme elle n’est plus sous garantie, je vais peut être la faire tout seul.

Finalement j’ai fait ma révision chez le concess Kawasaki de Metz (Jet Moto). Rien à signaler à part un pneu avant qui arrive en bout de course.


Carnet de bord à 19000km = Vente de la monture

Voila, je viens de me séparer de cette bonne moto contre espèces électroniques et virtuelles ;-). Après 1h30 de lavage et bichonnage en tout genre, je l’ai remise à son nouveau propriétaire qui en prendra bien soin (j’en suis sure, je le connais bien :-) et lui se reconnaîtra ).

Je termine donc cet article qui aura duré 2 an et demi.

La question est donc... quelle sera ma prochaine monture... la suite très bientôt... Un début de solution : - j’ai eu un mono - j’ai eu un 4 cylindres

Alors il reste le Twin et le Triple ;-)


 Garde-boue Ermax

Un lèche-roue Ermax (c’est fou comme c’est cher ces morceaux de plastique pour moto). Je sais il faut que je change mon pneu...

PNG - 644.5 ko
Garde-boue ermax
PNG - 748.9 ko
Garde-boue ermax
PNG - 604.4 ko
Garde-boue ermax

 Album photo

Voici ma nouvelle acquisition : un beau Z750 S bleu.

Vers l’album photo Z750S


Navigation

Articles de la rubrique

Météo

Metz, 57, France

Conditions météo à 23h00
par weather.com®

Clair de lune voilé

17°C


Clair de lune voilé
  • Vent : 9 km/h - nord-est
  • Pression : 992 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 24 mai
par weather.com®

Inconnu

Max 17°C
Min 11°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 25 mai
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 25°C
Min 12°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 26 mai
par weather.com®

Soleil

Max 27°C
Min 13°C


Soleil
  • Vent : 19 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 mai
par weather.com®

Soleil

Max 31°C
Min 16°C


Soleil
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 mai
par weather.com®

Soleil voilé

Max 32°C
Min 18°C


Soleil voilé
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 mai
par weather.com®

Soleil voilé

Max 30°C
Min 16°C


Soleil voilé
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 mai
par weather.com®

Averses

Max 23°C
Min 13°C


Averses
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<< Prévisions